22 Jul 2018

L’ESA, garantie européenne pour le traitement des semences (ESTA)

L’ESA, l'Association européenne des semences L’ESA, l'Association européenne des semences
Publié dans Infos Partenaires
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Embauche d’un gestionnaire dédié, premières entreprises accréditées pour certifier les usines de traitement de semences, l'industrie s'engage à étendre le modèle ESTA à toutes les cultures et traitement de semences.

esaL’ESA, l'Association européenne des semences, qui représente le secteur professionnel de la sélection végétale professionnelle et de la production de semences dans l'Union européenne, forte de plus de 30 associations nationales de semences et plus de 70 entreprises membres, progresse rapidement dans la mise en œuvre de son modèle d'assurance qualité de traitement des semences et des semences traitées, le «Garantie européenne de traitement des semences ESTA ".

ESTA est une marque déposée et un copyright de l'ESA qui combine différents éléments pour garantir des traitement de semences professionnels et de grande qualité. Cela inclut une certification indépendante des sites de traitement par des auditeurs agréés, les valeurs de référence de qualité définies par un protocole d'essai uniforme, et des informations de bonne utilisation et l'étiquetage correspondant pour les utilisateurs, c'est à dire les agriculteurs et les producteurs. Seules les installations de traitement certifiés ESTA seront autorisées à utiliser le logo de l'ESTA sur leurs produits, documentant la conformité et facilitant la circulation des semences traitées dans l’ensemble du marché commun de l'Union européenne.

Avec l'embauche d'un nouveau directeur dédié pour le système ESTA, Amalia Kafka, le 18 Mars la mise en œuvre et le développement du système et sa gestion globale ont reçu une puissante impulsion.

Amalia, qui est grecque, est diplômée de l'Université de Wageningen aux Pays-Bas, titulaire d’une maîtrise en sciences végétales et d'une maîtrise en sécurité alimentaire et en gestion de la qualité des aliments, elle est également titulaire d'une maîtrise en protection des végétaux de l'Université agricole d'Athènes, en Grèce. Avant de rejoindre l'ESA, elle a travaillé comme vérificateur pour la certification des produits d'appellation d'origine protégée et indication géographique protégée et fait partie des projets de recherche de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

Elle a également travaillé avec un groupe de réflexion sur un rapport complet sur la santé des abeilles qui a été publié au début de 2013. A l’ESA , à côté de la mise en œuvre de l'ESTA, elle appuiera également les importants groupes de travail de l'ESA penchés sur les technologies de traitement de semences et de produits phytosanitaires, un secteur qui a connu beaucoup d'activité politique et réglementaire ces dernières années.

Tout récemment, la Commission européenne a proposé d'interdire l'utilisation de certains pesticides néonicotinoïdes, y compris pour le traitement des semences, sur un large éventail de cultures, en raison d’un impact supposé sur la santé des abeilles. Mais la proposition est contestée par de nombreux États membres, car il n'y a pratiquement pas de produits de substitution et parce que par rapport à une interdiction, la base scientifique semble discutable.

Malgré le débat houleux sur les néonicotinoïdes et le traitement des semences et une éventuelle interdiction de ces produits spécifiques, l'Association européenne des semences a confirmé son intention de déployer son système ESTA à travers toutes les espèces végétales et tous les produits de traitement des semences (ie insecticides aussi bien que fongicides) aussi rapidement que possible.

SGS Allemagne, première entreprise à certifier les usines de traitement des semences selon le régime d'assurance-traitement des semences européen ESTA

Entre-temps, avec SGS Allemagne, la première entreprise est désormais accréditée par l'ESA pour effectuer des audits de traitement de semences en vue de la certification des usines de traitement de semences sur la base du système ESTA. Les audits couvrent un large éventail de normes et de procédures tout au long du processus de production des semences traitées, du début à la fin. Tous les auditeurs agréés seront répertoriés sur le site de l'ESA, de la même façon que les usines de traitement de semences qui ont été certifiées avec succès comme répondant  aux normes ESTA.

ESA est convaincu que le régime contribuera à résoudre les problèmes pratiques de qualité ainsi que Les défis réglementaires et politiques qui en résultent. Garlich v Essen, secrétaire général de l'ESA a souligné que le système ESTA était destiné à l'amélioration continue de la qualité et qu'elle doit devenir la norme, non seulement pour les entreprises de traitement des semences et de graines ou les prestataires de services, mais aussi pour les agriculteurs, en disant que «Indépendamment de l’endroit où s’effectue le traitement de semence et de qui l'exécute, le professionnalisme basé sur le système et les normes ESTA garantit que les produits peuvent être utilisés en toute sécurité à travers l'Europe, pour le bénéfice de tous les agriculteurs et les éleveurs! "

Il s'attend à ce que le bien fondé des processus et des normes professionnelles fasse aussi partie d'un "document d'orientation" sur lequel la Commission et les États membres ont déjà commencé à travailler et qui devrait très bientôt compléter la législation existante de l'UE dans ce domaine.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.