24 Sep 2018

Les solutions Total pour réduire l’impact sur l’environnement

TOTAL ECOSOLUTION TOTAL ECOSOLUTION
Publié dans Energies
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dans le cadre général de son programme de développement d’un modèle énergétique combinant énergies fossiles et énergies contribuant peu à l’effet de serre, le Groupe Total a élaboré à destination du monde agricole des solutions spécifiques en matière de lubrifiants capables à la fois d’optimiser les performances de la mécanique et des motorisations tout en maximisant l’économie et en respectant l’environnement. Laurent Seiler, responsable du Comité agricole Total, détaille ces solutions.

Agriculture Internationale - Parallèlement à une implication de plus en plus marquée dans le développement d’énergies renouvelables (solaire, biomasse), le groupe Total s’investit dans le développement de carburants et de lubrifiants plus respectueux de l’environnement. Dans ce cadre, quelles sont aujourd’hui les réponses produits et services du groupe à destination du monde agricole ?

Laurent SeilerLaurent SeilerLaurent Seiler - Il existe chez Total une réelle démarche d’entreprise connue sous le nom de TOTAL ECOSOLUTION dont l’objectif est de proposer des solutions toujours plus performantes afin de permettre de réduire la consommation d’énergie et/ou l’impact sur l’environnement. La démarche repose sur la mobilisation continue des équipes R&D et marketing du Groupe pour mettre au point des produits et des services innovants aux performances significativement supérieures aux standards du marché. En agriculture et à titre d’exemple on peut citer Total Lubrifiants qui a développé deux programmes forts : DUO ECO et les lubrifiants biodégradables dont nous parlerons plus tard.

Partant d’un constat simple que près de 75% de l’énergie consommée par un engin agricole est perdue (pertes mécaniques et thermiques, frottements), les ingénieurs de Total Lubrifiants ont réussi à créer des lubrifiants « Fuel Economy ». Distribués avec succès depuis 2007 pour le monde agricole, la gamme des lubrifiants Fuel Economy (FE) permet, depuis peu, de couvrir l’ensemble de la chaine cinématique d’un tracteur et ce quelque soit son ancienneté. Ainsi DUO ECO repose sur le principe  simple de l’utilisation associée de deux lubrifiants FE (moteur et transmission) afin de maximiser l’économie ou de gagner en puissance.

Encadrés par un protocole strict, des tests ont été réalisés grandeur nature à la CUMA de Genlis (21). Le travail quotidien a été reproduit en roulage, en travail au champ et sur banc d’essai. Résultat : des économies de carburant très significatives de 6% en moyenne. DUO ECO a été salué par les premiers concernés : les exploitants agricoles. Ce sont eux qui par leur vote ont récompensé cette innovation aux Victoires des Agriculteurs 2012.

A.I. - Le coup de frein donné par Bruxelles au développement des biocarburants d’origine végétale conduit-il Total a explorer de nouvelles pistes?

L.S. - La Commission Européenne a en effet proposé de mieux prendre en compte les effets de sa politique biocarburant sur les pays tiers. Ce projet tente de réconcilier les objectifs d’incorporation de biocarburant et les disponibilités locales en ressources agricoles. Toute la difficulté est de trouver le bon arbitrage pour développer des applications nouvelles (biocarburants, chimie du végétal), sans nuire aux utilisations existantes, à commencer par l’alimentation. Total partage cette préoccupation. C’est pourquoi le Groupe a concentré depuis plusieurs années ses efforts de R&D sur la valorisation de nouvelles ressources en biomasse (résidus forestiers, cellulose,…), moins sujets à controverse. Les molécules pouvant être produites intéresseront aussi les marchés de la chimie.

Nous y travaillons. Moyennant quelques ajustements, la révision de la politique biocarburant européenne peut encourager l’innovation. Les filières de production de biocarburants avancés restent cependant à construire. Elles ne pourront pas facilement s’imposer face aux filières biocarburants existantes qui sont mâtures et structurées et qui resteront incontournables. N’oublions pas non plus que l’Europe a besoin avant tout de biocarburants de type diesel pour améliorer son indépendance énergétique (l’Europe est en effet très dépendante des importations de diesel tandis que des volumes croissants d’essence doivent être exportés, à cause de la réduction du parc de véhicules essence). L’Europe ne peut donc pas simplement transposer la politique biocarburant américaine ou brésilienne. Les contextes agricoles, les potentiels de production et la demande en carburants diffèrent d’une région à l’autre.

A.I. - Les lubrifiants biodégradables que vous proposez répondent-ils à toutes les utilisations et  présentent-ils des performances comparables à celles des huiles classiques ?

TOTAL ECOSOLUTIONL.S. - Plusieurs écolabels destinés à distinguer ces produits des lubrifiants traditionnels existent. L’écolabel européen est le plus contraignant et fédérateur et Total a choisi d’en faire bénéficier ses produits. Les lubrifiants biodégradables sont à privilégier dans toutes les applications pouvant présenter un risque pour l’environnement. Ainsi, ils sont utilisés dans les travaux forestiers ou agricoles pour la lubrification des petits matériels (tronçonneuses et débroussailleuses) aussi bien que des machines d’exploitation forestière (débardeuses, chargeuses), de préparations des sols ou de récoltes.

Autrefois décriés pour leur aspect agressif, la deuxième génération de lubrifiants biodégradables, issue de plusieurs années de recherche du Groupe Total, est maintenant disponible. Total lubrifiants propose aujourd’hui la gamme la plus large du marché. Les performances sont supérieures à celles des lubrifiants classiques puisque les lubrifiants biodégradables de Total présentent aussi l’avantage d’être économiseurs de carburant et d’allonger l’espacement des vidanges.

A.I. - Total envisage-t-il de s’impliquer davantage, tant en termes de recherche que de globalisation de offre,  sur les marchés portés par l’agriculture ?

L.S. - Total est déjà très impliqué et très actif dans la recherche et le développement de produits et services à destination des marchés agricoles. Carburants, lubrifiants, combustibles, énergies nouvelles et renouvelables, efficacité énergétique et certificats d’économies d’énergie sont autant d’exemples de sujets sur lesquels Total est un partenaire constant et majeur de l’agriculture.

C’est ainsi par exemple que Total à développé et commercialisé début 2011 un Gazole Non Routier de qualité supérieure, « TOTAL Traction Premier », offrant une stabilité au stockage renforcée et une tenue au froid améliorée, deux exigences fortes des utilisateurs agricoles. Au travers de ces multiples activités, tant énergétiques que chimiques, en s’appuyant sur l’expérience et le savoir faire de ses équipes, Total dispose de tous les atouts pour relever les défis du futur dans un monde agricole toujours en demande d’énergie.

Nous apportons chaque jour la preuve d’une proximité forte de la première entreprise française avec les professionnels de l’agriculture. Nous continuerons à les accompagner comme nous le faisons depuis plus d’un demi-siècle.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.