24 Sep 2018

La fédération de coopérative qui fait ses preuves en Suisse

Fenaco fournit aux agriculteurs semences, aliments fourragers et engrais. Fenaco fournit aux agriculteurs semences, aliments fourragers et engrais.
Publié dans Cultures
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Fenaco est une entreprise organisée sous la forme coopérative. Fenaco regroupe aujourd’hui plus de 260 coopératives agricoles "les Landi" qui appartiennent à leurs 50 000 agriculteurs membres. En amont, Fenaco fournit aux agriculteurs semences, aliments fourragers et engrais, garantissant ainsi la meilleure qualité possible de leurs productions, tandis qu’en aval il assure la valorisation et la commercialisation de ces productions, par le biais de ses propres points de vente. Un cercle aussi vertueux que fructueux.

Romanens DominiqueDans le but de garantir la qualité d’image du groupe et ainsi maintenir le dynamisme de ses productions, Fenaco contrôle la gestion des risques de ses diverses sociétés filles et secteurs commerciaux par un controlling interne. « Son rôle, précise Werner Kuert(1), consiste à gérer l’ensemble des risques définis par les différents secteurs commerciaux concernés dans notre activité, comme par exemple la surveillance de la qualité des semences que nous importons, afin de s’assurer qu’elles ne contiennent pas d’organismes génétiquement modifiés, ou encore le contrôle des produits destinés à l’alimentation animale, tels que les tourteaux de soja en provenance d’Amérique du Sud pour les mêmes raisons. Nous nous efforçons dans tous les cas de garantir une traçabilité parfaite des produits que nous achetons ».

Des partenariats solides, basés sur la confiance
 
Une des forces de Fenaco est de nouer avec chacun de ses partenaires une relation de totale confiance réciproque. Ainsi, la fourniture d’engrais  est assurée par des groupes tels que Yara ou d’autres producteurs européens. Cette relation de confiance a par exemple permis à Fenaco de ne jamais avoir connu de rupture dans ses approvisionnements, ni en 2008 ni aujourd’hui, car des solutions ont toujours été trouvées afin de pallier les variations de prix et de disponibilités. En 2008, un autre élément a avantagé Fenaco : ses ventes ayant eu lieu un peu plus tard, le groupe a eu le temps d’anticiper les problèmes d’envolée des prix.

Par ailleurs, ses capacités de stockage limitées lui interdit d’acheter trop longtemps à l’avance des stocks susceptibles de se dévaluer dans le temps. Dans cette nécessaire gestion du risque, la contribution du département financier a consisté à confier à la comptabilité centrale et à son département de cash management, les achats de devises, auparavant laissés à la discrétion de chaque société. Cette réforme évite désormais au groupe de se voir confronté à des problèmes de double risque.

Un contrôle qualité sévère qui rassure les partenaires

Pour les coopératives membres "le Landi", de tels partenariats présentent de nombreux avantages, au premier rang desquels l’assurance d’être approvisionnés en produits dont on peut garantir la provenance et la qualité, et cela aux meilleurs prix du marché du moment. Tous les produits sont analysés par les laboratoires de Fenaco, ce qui évite de proposer des produits d’origines douteuses, ou laissant par exemple apparaître des problèmes de formulation des mélanges fourragers (un domaine où la Suisse s’est toujours distinguée), de solidité du grain ou de qualité germinative des semences.

« La sévérité de ces contrôles, souligne Werner Kuert, est nécessaire, en raison des niveaux de prix très élevés pratiqués en Suisse d’une façon générale, ce qui nous interdit toute faiblesse en termes de qualité. Nous conduisons donc nous-mêmes des essais en plein champs sur les maïs, les céréales, les mélanges fourragers, dont nous analysons la valeur nutritive, souvent en partenariats avec des universités agricoles et des stations de recherche, que nous invitons dans nos manifestations où ils commentent nos essais ».

Une communication globale pour que l’information irrigue l’ensemble du groupe

cooperatives agricolesUn autre domaine est crucial dans le maintien de la cohésion et du dynamisme du groupe : la communication. Fenaco dispose pour faire circuler l’information de différentes plateformes. Certaines de ces plateformes réunissent à l’occasion de séminaires les structures institutionnelles (Assemblées et Comités régionaux). D’autres rassemblent les gérants des Landi, à l’occasion des quatre « Dialogues Landi » annuels. Y sont présentés les concepts et stratégies et on y discute des problématiques de marchés ou d’organisation. Fenaco dispose également d’outils de communication Internet : le site Internet www.fenaco.com, ainsi qu’un média social : www.swissfarm.ch, qui permet aux agriculteurs de disposer d’une plateforme d’échanges à travers laquelle ils peuvent faire la promotion de leur ferme et de ses produits, y annoncer leurs différentes manifestations.

La communication écrite passe quant à elle par la revue UFA, dirigée par Hans Peter Kurzen(2), n°1 des magazines agricoles en Suisse. Parallèlement, le « Landi Contact » relate les événements et manifestations constituant la vie des coopératives. « Un Landi, rappelle Dominique Romanens(3), est un membre qui met en pratique nos concepts et se caractérise par une croissance organique, une croissance sur le marché, une politique d’investissement. J’ai constaté, lors du séminaire « Léman », début 2012, qui présentait notre vision de l’avenir de la structure Landi dans les 10 prochaines années, que c’était un excellent moyen d’obliger les gens à se poser des questions et à se projeter dans le futur ».

Un partenaire essentiel sûr et fidèle

Réaffirmant le combat de Fenaco en faveur d’une agriculture de production capable, outre d’entretenir les paysages, de nourrir des populations en perpétuelle augmentation, Dominique Romanens souligne l’importance que joue dans ce combat son premier partenaire en matière d’agroéquipement : le constructeur Claas. « Un « Full liner » tel que Claas, avec sa technologie et ses produits, nous permet d’assurer l’efficacité de cette démarche d’agriculture productive et en illustre la pertinence ». Né dans les années ’60, ce partenariat a finalement permis à Fenaco d’assurer la distribution des produits Claas en Suisse

(1) Membre de la direction et responsable de la production végétale / (2) Responsable de la Communication / (3) Membre de la direction et responsable de la région Suisse Romande.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.