24 Sep 2018

Colaert, des trains roulant de plus en plus « intelligents »

Une suspension hydraulique « tout terrain » Une suspension hydraulique « tout terrain »
Publié dans Agroéquipement
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Pour d’évidentes raisons de sécurité, de confort et de fonctionnalité, l’ensemble le plus stratégique d’un matériel roulant est sans conteste l’essieu et le système de suspension. C’est ce qu’était venu démontrer sur son stand du SIMA le constructeur français Colaert-Essieux, qui  y présentait ses nombreux atouts ainsi que ses plus récentes innovations en matière de trains roulant destinés aux matériels agricoles.

Au premier rang de ces atouts : l’agrément UTAC 40 km/h dont bénéficient tous les matériels agricoles Colaert et qui, lorsqu’ils sont destinés à équiper les attelages routiers, sont homologués jusqu’à 105 km/h. On comprend aisément les avantages d’un tel matériel, en termes de fiabilité et de longévité, alors qu’on ne va utiliser en France qu’à 40 km/h (certification UTAC) ou 60 km/h en Allemagne (certification TUV).

« Dès à présent, rappelle Alexandre BOURGON, Directeur adjoint de Colaert Essieux, « la totalité des trains roulants homologués 40km/h UTAC France est disponible avec un ensemble de services "clés en main". Colaert Essieux propose aux constructeurs la mise à disposition d'une enveloppe comprenant l'homologation du véhicule, de la suspension et de l'essieu, ainsi que la disponibilité de techniciens compétents mettant à disposition le savoir faire de la société. Colaert Essieux est à ce jour le seul constructeur capable de fournir plus de 20 dossiers d’homologation, pour des matériels remorqués de 1 à 3 essieux. Pour parvenir à ce résultat, notre département de R & D a conçu  un véhicule de test, véritable laboratoire roulant, qui a permis  la mise au point des essieux et suspensions avant leur homologation».

Alexandre-BOURGONAujourd’hui, le choix d’un véhicule homologué 40 km/h répond à plusieurs nécessités : un freinage adapté aux conditions réelles d'utilisation, une meilleure modulation à vide et en charge, une sécurité en cas de rupture d'attelage ou de fuite dans le circuit de freinage,  un meilleur freinage, plus progressif. Ce choix offre par ailleurs davantage de sérénité dans le transport à 40 km/h qu'à 25 km/h, ainsi qu’un appréciable gain de temps dans les déplacements.

Une suspension hydraulique « tout terrain »

Au chapitre des innovations, Colaert Essieux présentait sa nouvelle suspension hydraulique baptisée STT. Conçue pour une utilisation sur terrain difficile, c’est la solution parfaite pour les applications agricoles sur terrains escarpés. Extrêmement à l’aise sur ces sols particulièrement accidentés, elle est tout autant adaptée à une utilisation routière du fait de son  confort optimal, de sa tenue de route irréprochable et d’un maintien parfait de la stabilité de la remorque en toute situation. Cette stabilité record, permet par exemple de benner même lorsque la remorque se trouve sur un terrain escarpé.

Adaptable sur tout type de matériel roulant, l’ensemble suspension peut être composé d’un, de deux, de trois (ou plus) essieux fixes, suiveurs ou autodirecteurs. Sa conception permet une parfaite répartition de la charge sur l’ensemble de essieux, ainsi qu’une bonne répartition du freinage quelque soit la vitesse, empêchant tout report dynamique entre les essieux. La structure de la suspension STT permet de supprimer les contraintes de torsion sur les liaisons avec le châssis lors des débattements.

STT = ensemble compact, stable, maniable

L’explication technique de son efficacité tient dans sa conception. La liaison des essieux au châssis forme un parallélogramme pouvant se déformer, permettant ainsi un déplacement vertical de l’essieu sans avoir de contrainte de torsion dans l’ensemble liaison.

Dominique-DEVASSINELors du débattement vertical de l’essieu, il n’y pas de rotation de celui-ci, sa position angulaire reste toujours identique. De ce fait, la contrainte de torsion du corps d’essieu est supprimée et les bras des essieux suiveurs ne subissent pas de modification angulaire.

Le maintien de la suspension est assuré par la fixation des chapes sur le châssis de la remorque, la charge est quant à elle supportée par les vérins hydrauliques fixés également sur le châssis du véhicule.

« L’ensemble reste compact et facile à adapter. Résultat : une aptitude exemplaire en tout terrain, une stabilité maximale, une maniabilité optimale, car la suspension STT répond naturellement à un besoin exprimé par les utilisateurs », précise Dominique DEVASSINE, responsable commercial de Colaert Essieux.

ATD-un-suiveur-intelligentL’ATD un suiveur intelligent

Autre innovation significative : l’essieu autodirecteur autopiloté ATD une version automatisée  de la version manuelle ATA, que les utilisateurs apprécient depuis 30 ans et  dont la principale caractéristique réside à la fois dans son « intelligence » et son confort d’utilisation. Auparavant, le conducteur devait  actionner manuellement un distributeur hydraulique marche avant/marche arrière.

Avec la version ATD, c’est un capteur électronique qui informe le système hydraulique du sens de la marche et permet par le biais d’électrovannes, d’activer le vérin et donc, de rendre solidaire la barre d’accouplement vérin avec le fourreau.

De sa cabine, le conducteur peut bloquer le système dans le sens qu’il désire ou encore permettre le blocage ou le déblocage des autodirecteurs autopilotés ATD à une vitesse prédéfinie.

L’ATD utilise un essieu directeur traditionnel sur lequel un fourreau solidaire de la suspension (donc du châssis) se déplace sur le corps provoquant le braquage des fusées par l’intermédiaire d’une des barres d’accouplement, elle-même reliée à ce fourreau par un verrouillage (vérin hydraulique) piloté par un système électrique simple par le biais d’un capteur surveillant le sens d’avancement ainsi que la vitesse.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.