20 Jan 2018
SIVAL SIVAL SIVAL
Publié dans Infos Partenaires
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Bruno Dupond SIVAL

Agriculture Internationale - Le SIVAL rassemble en un même  lieu la quasi-totalité des offres –produits, services, applications, etc. – relatives aux productions végétales. Quels sont les avantages d’une vitrine unique recouvrant l’ensemble de ces problématiques?

Bruno Dupont - En effet, le SIVAL regroupe en un même lieu une offre très complète de produits et de services. D’autant que cette nouvelle édition voit sa surface d’exposition augmenter de 1000 m2 avec l’arrivée de nouveaux exposants. Mais c’est aussi un lieu d’échanges et de prospective avec une véritable convention d’affaires, le VIBE (Vegepolys International Business Event) et un programme riche d’interventions dans le cadre des conférences et du Forum. La qualité des exposants et des experts présents pendant les trois jours de Salon font du SIVAL un lieu unique en France et en Europe autour des filières du végétal spécialisé.

Pour les visiteurs du SIVAL, c’est donc la garantie de trouver des réponses et des solutions pertinentes pour leur activité. Pour les producteurs, très présents sur le Salon, le SIVAL leur offre de véritables perpectives de développement, tant sur la production que sur la distribution des produits. Malgré les crises que peut rencontrer la profession, le SIVAL montre à quel point les entreprises du secteur sont dynamiques et innovantes. Le potentiel du secteur est bien réél mais pas toujours visible, surtout lorsque nous somme pris par les difficultés sur nos exploitations. Le SIVAL permet aux professionnels de reprendre de l’oxygène et surtout confiance en eux et en l’avenir.

A.I. - Le réchauffement climatique, l’élargissement des marchés et la croissance démographique induisent de nouvelles approches culturales, de nouveaux projets agro économiques. Les événements proposés par SIVAL, tels que FRUIT 2050 ou les concours SIVAL Innovation et AGREEN STARTUP génèrent-il une réflexion constructive sur le maintien, l’amélioration,  la diversité et les applications des productions végétales ?

B.D. - Depuis sa création, il y a plus de 30 ans, le SIVAL a toujours eu pour objectif d’être un lieu de réfléxion et la vitrine de l’innovation en matière de productions végétales spécialisées. Et cela en gardant à l’esprits les grands enjeux économiques et environnementaux de notre profession. Il est évident que le rythme s’est accéleré ces dernières années notamment  sur les questions environnementales. De plus, la montée en puissance des nouvelles technologies au service de l’agriculture nous montre à quel point notre secteur est en mouvement. Le SIVAL répond sans aucun doute à ce besoin d’adaptabilité. Ces dernières années, l’agriculture de demain a pris ses marques dans les allées du SIVAL avec comme toile de fond plus d’environnement et un retour à l’agronomie soutenue par la recherche, sans oublier le besoin de stabilité économique.

L’innovation que nous mettons en lumière sur le SIVAL depuis sa création est une réponse et le Concours SIVAL Innovation en est le fer de lance avec des produits toujours plus audacieux et pertinents pour notre profession. L’arrivée du Concours Agreen Start up depuis trois ans ouvrent par ailleur de nouvelles perspectives et fait le lien entre innovation au sein de la profession et nouveaux modes de consommation. La réflexion sur notre profession sera à son comble pour cette nouvelle édition avec la création d’un nouvel événement : Fruit 2050. Ce rendez-vous atypique sera destiné aux professionnels du secteur avec un Symposium sur la recherche et dévoloppement autour du verger mais aussi le Fruit Production Forum qui s’attachera à l’évolution de nos modes de production pour répondre aux attentes du marché.

Une soirée sera également consacré au débat citoyen autour de l’alimentation et de l’environnement. Cette volonté de prendre en compte la pensée citoyenne est devenue nécessaire pour mieux comprendre les attentes et en être les acteurs. C’est aussi pour nous le moyen de parler plus largement de nos pratiques et de leurs évolutions. Fruit 2050 est une première nationale qui s’inscrit dans une volonté de répondre aux enjeux de nos filières pour les 30 prochaines années et sera répété tous les deux ans.

A.I. - Aujourd’hui, le végétal a gagné sa place de ressource indispensables à de nombreuses industries en dehors de l’agroalimentaire (textile, chimie, pharmacie, cosmétique, aéronautique…). Ces application d’avenir – mais non alimentaires – pourraient-elles faire un jour prochain leur apparition au sein du SIVAL ?

B.D. - Le SIVAL est clairement axé sur les techniques de production autour du végétal spécialisé, dédié à l’alimentation. La question de la diversification des applications du végétal est bien sûr un enjeu et nous l’abordons ponctuellement dans le cadre de conférences. L’alimentation reste une thématique majeure où les enjeux sont considérables, notamment sur notre capacité à s’adapter au marché que ce soit en termes de qualité ou de quantité.

A.I. - La fréquentation du SIVAL, par les exposants comme par les visiteurs, ne cesse d‘augmenter.  Selon vous, faut-il  attribuer ce mouvement, à un engouement croissant des consommateurs pour les fruits et légumes, aux efforts permanents de diversification des offres par l’industrie agroalimentaire, par une plus grande implication des producteurs… ?

B.D. - Je pense avant tout qu’il y a un réél besoin d’échange, de confrontation d’idées et de découverte des nouvelles tendances. L’agriculture est de plus en plus connectée, il est donc facile aujourd’hui de s’informer et d’apprendre en permanence. Mais le SIVAL permet à nos visiteurs d’entrevoir, ou plutôt de voir, très concrètement les nouvelles perspectives d’avenir qui s’offrent à eux. Le SIVAL leur permet d’être en contact, de se retrouver, d’échanger le temps d’un Salon. Ce sont des moments importants pour se « remobiliser ». La profession et les producteurs en particulier ont besoin de cette énergie pour avancer et être plus performants dans leurs prises de décisions.

Mais indirectement, les nouvelles tendances de consommation ont sûrement un impact. L’engouement autour de l’agriculture urbaine et la proximité alimentaire en général en est un bon exemple. Un nouveau public, plus citadin, s’interresse aujourd’hui à la production végétale alors qu’elle n’attirait que les ruraux il y a encore quelques années. L’agriculture biologique est également une réelle tendance qui se confirme chez les consommateurs. Nous proposons depuis de nombreuses années des conférences dédiées à l’agriculture biologique. Le SIVAL a su prendre ces virages et être force de propositions sur ces domaines.

A.I. - Dans quelle mesure peut-on considérer le SIVAL comme un générateur de tendances pertinentes et durables, adaptées à la fois aux situations du présent et aux attentes de l’avenir ?

B.D. - Le SIVAL apporte des solutions concrètes à la profession. On le voit notamment sur le machinisme et l’exposition de nouvelles méthodes agronomiques en sillonnant les allées du Salon. En cela, le SIVAL répond à des besoins du présent. Mais il ouvre aussi le champ des possibles grâce à l’innovation qui caractérise le secteur et à la mise en lumière des tendances qui se dessinent pour le futur. Nous les retrouvons particulièrement dans le programme de conférences mais aussi dans les projets proposés dans le cadre des Concours Agreen Start up et SIVAL Innovation ainsi que sur l’espace Jeunes Pousses. Le SIVAL est un incubateur de tendances qui permet d’éveiller les consciences tout en restant ancré dans une réalité : celle de répondre aux défis écononomiques et environnementaux. Le SIVAL est bien un salon connecté au présent et au futur mais qui garde les pieds sur terre ou devrais-je dire dans la terre.

Site Internet : Le Sival

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.